La géographie de la santé

La géographie de la santé a pour objet l’étude des relations entre santé environnement, et territoires, par une approche située dans le champ des sciences sociales. Elle décrit et explique les disparités socio-spatiales de santé par l’étude :

  • des combinaisons spatiales de facteurs (physiques, biogéographiques, sociaux, culturels, politiques, etc.) jouant sur l’état de santé
  • des relations entre constructions socio-territoriales et santé
  • de l’adéquation entre besoins de santé et de soins et offre

Elle s’intègre dans la géographie générale en établissant les relations réciproques entre situation sanitaire et situation socio-économique, dynamiques sanitaires et dynamiques territoriales, le fonctionnement du système de soins et les territoires, etc.

Cette démarche s’applique aux pays du Nord comme du Sud, à la géographie des maladies comme de celle du système de soins, aux approches micro, méso ou macroscopiques. Elle associe méthode quantitatives et qualitatives, et utilise largement les nouveaux outils de la géographie (CAO, SIG, Télédétection, etc.).

Visant à mieux comprendre le triptyque Espace/Santé/Territoires, nos programmes de recherche se situent à l’interface de questions centrales de la géographie et des sciences de la santé.

Très schématiquement exposée, la relation espace/santé s’analyse par la confrontation de la géographie des caractères de l’espace (physiques, sociaux, économiques, culturels) pertinents au regard de questions de santé. La relation réciproque entre territoire et santé analyse l’impact des modes de gestion et d’organisation de l’espace sur la santé, et l’impact de la santé sur les dynamiques territoriales.

Plus généralement, on cherche à comprendre les processus de constructions socio territoriales de la santé et des inégalités de santé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire